PETITES PROPOSITIONS POUR DONNER DU TONUS AU POUVOIR D’ACHAT DES FRANCAIS (LE DIVORCE AVANT LE MARIAGE)

Les Français travaillent mais ils sont pauvres. Les prix flambent mais leur pouvoir d’achat n’augmente pas. Le gouvernement se dédouane de ses responsabilités arguant que les caisses sont vides. On parle de plan de rigueur et d’autres termes super intellos dont la France d’en bas n’a que faire. Ce qu’elle veut la France d’en bas c’est d’augmenter son pouvoir d’achat. Eh bien, nous y voilà. Lisez-moi ça et découvrez une proposition de génie pour donner du tonus au pouvoir d’achat…

 

J’ai de nouveaux voisins depuis deux semaines. Le type est assez costaud. Il bosse dans la finance ou dans un truc connexe. La nana n’est pas mal. Elle n’est pas extraordinaire mais potable quand même. Ils ont un petit morveux qui n’arrête pas de hurler toutes les nuits. Des fois j’ai envie de bondir chez eux et de péter la gueule au petit salaud.

 

Le couple a occupé cet appartement juste à coté de chez moi qui venait d’être libéré par un autre couple qui avait des petits soucis. Heureusement il n’avait pas de gosse pour chialer comme une baleine toutes les nuits. Ils étaient ensemble depuis six ans. Le type était prof au secondaire et la nana commerciale. Quand je dis qu’ils étaient ensemble depuis six ans, je veux dire qu’ils étaient mariés depuis six ans. Depuis leur mariage, ils avaient occupé cet appartement. Quand je suis arrivé dans l’immeuble ils m’ont invité chez eux et on a sympathisé. C’était un couple banal, quoi. Rien de particulier à signaler. La nana se faisait sauter par deux trois types comme toutes les héritières de 68 dans le dos du mec. Lui je sais pas ce qu’il trafiquait. Il avait l’air d’avoir la tête dans le cul tout le temps. Il avait dépensé une fortune pour épouser la nana. C’est le genre de pétasse qui voulait se faire épouser pour montrer à tous les connards qui l’avaient plaquée qu’un blaireau l’avait restaurée. Question de se rattraper de ses déceptions. Le type était vraiment un super blaireau. Il faisait tout pour sa pétasse de femme. Il faisait trop. Mais ce qui devait arriver arriva. La pétasse a voulu divorcer récemment parce qu’elle étouffait dans la maison. Le blaireau a pleuré pour qu’elle reste mais quand une nana te dit que c’est fini c’est parce qu’elle a déjà bouclé ses valises. Va faire comprendre ça à un blaireau de la trempe de celui-là, il t’enverra t’ouvrir les veines. Bon, ils ont divorcé. Et le type a payé la peau de son cul. Il a même été obligé de vendre l’appartement à ce nouveau couple qui y a emménagé depuis deux semaines. Bon, c’est dommage! Si le type était un peu prévoyant, il saurait qu’environ 45 pour cent des mariages finissent par un divorce en France. Alors il prendrait des précautions pour ne pas se retrouver sans un centime après son divorce. Le mariage coute cher. Le divorce encore plus cher. Alors, je me demande de la façon la plus sérieuse qui puisse exister pour quoi les Français ne zappent pas le mariage en divorçant directement. Mettons que ça se passe comme ça, ils feront de grosses économies et éviteront des dépenses inutiles. Franchement, çase dit entre nous, le mariage n’est-ce pas une belle façon de jeter de l’argent par la fenêtre? Moi j’aime bien jeter de l’argent par la fenêtre. Mais…de l’extérieur.

LECON DE DEMOCRATIE

Monsieur Nicolas Sarkozy est incontestablement un bel exemple de démocratie que les leaders de toutes les républiques bananières du tiers-monde devraient copier. Cela est aussi valable pour tous les chefs d’Etat des pseudo-démocraties occidentales, à commencer par les Etats-Unis d’Amérique. C’est peu dire que la démocratie à la française ne connait pas les notions de race et de préjugé. La France est l’incarnation de toutes les grandes valeurs démocratiques et morales. C’est le pays de la transparence dans la gestion de la chose publique. C’est aussi le pays qui lutte pour le respect des droits de l’homme. Peu importe, bien sûr, qu’il soit Gabonnais et de petite taille, Slave et alcoolique, Juif et pété de fric ou tout simplement Polonais et misérable. Et Monsieur Sarkozy, en sa qualité de Président de la République, incarne pleinement cette belle démocratie qu’est douce France. J’en veux pour preuve un fait pris au hasard cette semaine dans les petits ajustements que le Président a apportés au gouvernement. Je signalerai en passant que ces petits ajustements coincident avec un petit ajustement présidentiel puisque le vibrion de la République s’est résigné (non sans amertume) à se calmer un peu pour être pris au sérieux de sa fonction.

La démocratie exige qu’on traite tous les gens de la même façon. Et c’est justement ce que Monsieur Nicolas Sarkozy a fait dans l’affaire Bockel, ex-secrétaire d’Etat à la Coopération et à la Francophonie. Ce n’est pas parce que M. Bockel est Blanc et Européen qu’il doit s’arroger le droit de déclarer vouloir signer l’acte de décès de la Françafrique. Alors, ce n’est pas de l’arogance et du mépris pour les Omar Bongo dont le patrimoine immobilier en France est évalué à environ 150 millions d’euros. Il fallait traiter la chose avec équité et c’est ce qu’a fait Monsieur Sarkozy. Chapeau!

La deuxième moitié de la Françafrique (Afrique) a demandé la tête de Monsieur Bockel sur un plateau d’argent. La première (France) a agréé sa demande. Et ce n’est que justice. Ainsi donc, les intérêts perso de chacun sont préservés. Pendant ce temps les Africains crèvent la dalle. Pendant ce temps les Africains s’embarquent sur des embarcations de fortune pour s’éparpiller un peu partout en Europe à la recherche du pain quotidien. Pendant ce temps les Africains se font engloutir par les flots de l’océan. Et ça aussi n’est que justice. Après tout qui leur a dit de naitre Africains, pauvres, noirs et surtout en Afrique? Leur démocratie à eux c’est leur malheur. Et tout le monde est content. Le monde ne va pas s’arrêter de tourner pour si peu. Bien sûr.

ADIEU HAITI

Je n’aime pas Raphael. Je déteste sa façon de ronronner quand il chante. Ca m’agace. Et l’envie de lui casser la gueule me saisit par la gorge. Je n’aime pas son petit minois angélique. Je n’aime pas ce qu’il raconte. Mais je ne lui casserai pas la gueule tout de suite. Pas sur ce coup-là. Ou plutôt pas sur cet album-là.

Raphael n’a jamais mis les pieds en Haiti. Mais c’est par une étonnante image qu’il rend Haiti à travers sa chanson Adieu Haiti. Pour une fois qu’on bénéficie d’une bonne presse, je m’empresserai pas de lui casser la gueule à Raphael pour ne pas gâcher ce plaisir attendu si longtemps.

Pour écouter la chanson:

http://youtube.com/watch?v=QpM0csQKTSE&feature=user

EN ATTENDANT QUE VIENNE LA PLUIE

C’est le calme plat. Le point mort. J’ai envie de fermer ce blog. De tout arrêter. Tout balayer d’un revers de main. Et partir…

« Je suis un écrivain japonais », le dernier Laferrière est né

dl.jpg Dany Laferrière, Je suis un écrivain japonais

Le nouveau bouquin de Dany Laferrière s’impatiente déjà d’être savoureusement dévoré. Il s’intitule tout simplement « Je suis un écrivain japonais ». L’histoire se passe à Montréal. C’est l’histoire d’un type qui ne fait rien, ou presque. Le narrateur prend des bains. Relit le poète japonais Basho. Ecrit à peine. Fait l’amour avec Midori. Reçoit la visite de Monsieur Mishima. Cet attaché culturel de l’ambassade du Japon lui apprend qu’il est devenu célèbre à Tokyo. Célèbre à Tokyo? Un jour, dans une interview, il a annoncé qu’il était en train d’écrire un livre intitulé Je suis un écrivain japonais, et le phénomène de la célébrité s’est emballé. Un écrivain japonais est allé jusqu’à écrire Je suis un écrivain noir. L’histoire dérape. La police s’en mêle. Que va-t-il se passer?

Allez savoir.

ISRAEL INVITE D’HONNEUR AU SALON DU LIVRE

     amosoz.jpg 

Amos OZ, l’écrivain israélien le plus connu dans le monde.                               

 Le salon du livre qui se déroule à Paris du 14 au 19 mars accueille cette année la littérature israélienne. Comme chacun le sait, le conflit israélo-palestinien ne date pas d’hier. Et sans être pessimiste, je suis prêt à parier que c’est pas demain que ça va finir. Bref, certains intellos et autres personnalités entendent profiter de la visite spéciale d’Israel pour lancer une polémique d’une stupide banalité. Personnellement, je pense que c’est une bonne chose, et même une très bonne chose, que la littérature israélienne soit à l’honneur dans ce salon du livre. Cela aurait été d’autant mieux si les écrivains des deux états ennemis étaient honorés en même temps. Cela symboliserait que la littérature ne connait pas de frontière.

Les écrivains sont à tort mis en plan dans les grands conflits du monde. Aux Etats-Unis par exemple où se passe en ce moment quelque chose d’historique, les écrivains et les intellectuels sont laissés en plan. Certains croient à tort qu’une élection présidentielle est une affaire trop technique pour un écrivain. Les écrivains sont à mon sens le dernier rempart d’un monde où tout s’effondre. Ce ne sont pas les écrivains qui provoquent le rechauffement de la planète. Ce ne sont pas les écrivains qui entrainent les guerres. Ce ne sont pas les écrivains qui appauvrissent les pays du tiers-monde depuis leur bureau à Paris, à New York ou à Londres.

La littérature en plus de nous faire rêver et voyager représente aujourd’hui le seul domaine non contaminé par la bêtise humaine.      

PETITES PROPOSITIONS POUR DONNER DU TONUS AU POUVOIR D’ACHAT DES FRANCAIS (Câlins surtaxés)

 

Lundi 9 h 12. Je viens de me réveiller. Un coup d’oeil à mon emploi du temps pour la journée. Comme d’habitude, j’ai trop de rendez-vous en une journée de 24 heures. Il m’en faudrait au moins 36. C’est pas grave. Je ferai ce que je peux.

9 h 43. Je saute dans un bus pour me rendre au centre-ville. Je dois passer déposer de l’argent à la banque, voir un opticien pour un examen de la vue et faire quelques courses. Tout se passe comme prévu. La froidure me mord violemment. Après quatre ans en région normande je n’arrive toujours pas à supporter ce temps de cochon.

12 h 39. J’ai fini de faire mes courses. Je suis dans le bus pour rentrer chez moi. Je composte mon ticket. Je me dirige au fond du bus. Je m’installe sur un siège de la dernière rangée. Et je dépose mes sacs de courses sur un autre à ma gauche. A ma droite, il y a une quinquagénaire. Une dame bien propre qui regarde dignement droit devant elle. Un black dans le transport en commun ne surprend plus personne. Allons savoir pour la Maison Blanche. Que dis-je? Ce ne sera plus Maison Blanche mais Black House. Le bus démarre.

Je sens mon estomac descendre dans mon talon. J’ouvre un sac et j’attrape un gateau. Ah! non, il y a une dame à côté de moi. Je laisse tomber le gateau dans le sac en pensant qu’il me doit ça. Ce n’est pas très élégant de manger dans la rue chez moi. Surtout s’il y a des témoins. Mais dès que j’aurai franchi la porte de mon immeuble,…

Prochain arrêt. Une fille monte. Elle vient s’asseoir sur l’un des sièges en face de moi. Le bus repart.

La fille jette des coups d’oeil furtifs à l’extérieur. Elle ne se tient visiblement pas en place. Un autre arrêt. Deux filles s’engouffrent à l’avant. Puis un type. Une des filles braille au téléphone. Petite discussion de famille, me dis-je. L’autre se fait exploser les tympans avec un son qui déchire comme on dit en français. Le type valide son ticket et se dirige vers moi. Je veux dire au fond du bus. La fille en face de moi se retourne et le voit. Ils se sourient et le type s’asseoit à côté d’elle. Ils commencent à se chuchoter des trucs à l’oreille. Bon, ils ont l’air de se connaitre et de s’aimer bien. Sans plus quoi! Mais non, ça c’est dans mes rêves. Ils se mettent à se faire des yeux doux, à se tripoter et à se prendre la langue. Dégueulasse!

La dame bien propre à côté de moi continue de regarder droit devant elle. Moi, ça me choque. Alors, là, il me vient une idée lumineuse, une idée de génie pour résoudre le problème du pouvoir d’achat des Français.

C’est une démarche simple et facile à appliquer. En France les gens (non, les Français) savent aimer. Vraiment. C’est le seul pays au monde qui a eu le privilège d’avoir un 68. Ici l’on s’embrasse sur grands boulevards à pleine gueule. Tant pis si les passants sont choqués. Ici, l’on baise avec des témoins. Alors, pourquoi ne pas établir une taxe sur les câlins donnés en pleine rue et dans tous lieux publics, hein? 60 millions de Français s’époumonnent à se cracher dans la gueule tous les jours au mépris de toute bienséance. On va installer des radars dans tous les lieux publics pour choper les amoureux de la ville et leur faire payer une modicte taxe de 1.5 Euros. Bon, cela ne représente pas grand-chose. Mais, disons que cela permettra de boucher le trou de la sécu.

PETITES PROPOSITIONS POUR DONNER DU TONUS AU POUVOIR D’ACHAT DES FRANCAIS

IL FAUT SABORDER LA FRANCE 

Alors, le pouvoir d’achat de nos amis les Français est au plus bas. Les temps sont durs. L’Etat se dédouane de ses responsabilités. Le patronnat s’en met plein les poches. Et les braves gens triment pour un salaire de misère. Alors que faire?

Sarkozy a commandé un truc à Attali. Celui-ci a pondu plus de 300 propositions pour une ou deux semaines de polémique, quelques engueulades, deux opérations escargot et puis chut! Plus un mot. Un silence de mort.

Sarkozy a dit que les caisses de l’Etat sont vides. Soit. Sarkozy a dit aussi « Je serai le président du pouvoir d’achat ». Miette!

La France d’en-bas souffre et tout le monde s’en contre-câlisse comme on dit au Québec.

Dans un élan d’amitié profonde et sincère à la bonne vieille France, voilà quelques propositions pour tirer les Français du marasme, des plans de rigueur, de la misère, du chômage. Bref, disons-le très simplement,  de la merde.

Concours des 10 mots de la francophonie 2 (Bukowski est un vieux dégueulasse)

A cette époque de ma vie, j’avais le visage couvert de boutons…

L’histoire commence un soir où j’avais envie de m’occuper à faire quelque chose d’autre que glander. Il y avait à la télé un film qui se déroulait sur la passerelle d’un gros machin métallique qu’une blonde décolorée au rire jubilatoire appelait un bateau. Si je me souviens bien, le film commençait par un plan en contre-plongée des personnages discutant sans aucun tact de l’importance d’une boussole à bord. Cela faisait un joli palabre. Et en conséquence, le film était archi-nul. J’ai zappé.

La chaîne suivante diffusait un reportage complètement hystérique sur des types qui partaient apprivoiser des félins en Afrique. Je les voyais se camouflant derrière les arbres et sortant leur tête de leur cache tel un rhizome. C’était pathétique.

Je me baladais d’une chaîne à l’autre jusqu’à ce que je tombe sur celle où je voyais s’attabler un groupe de braves types parlant de bouquins et et d’autres choses encore. Il y avait un invité qui m’impressionnait. Avec sa gueule de vagabond ivrogne, il semblait en guerre contre la terre entière. Il parlait du monde avec une tendresse et une violence si naturelles qu’il me scotchait. Je voulais suivre l’émission jusqu’à la fin mais la voix de ma mère criant: »tu vas pas te mettre au lit, toi? » m’en a dissuadé. Toujours est-il que le lendemain je suis allé chercher à la bibliothèque municipale. Je suis tombé sur le dégueulasse le plus attachant de la littérature américaine. Depuis, Mémoires d’un vieux dégueulasse trône royalement sur mon chevet.  

Haiti au sommet du Kilimandjaro

Céline Beaudoin est Canadienne et milite en faveur des enfants dans un organisme basé au Québec. Elle s’est installée en Haiti en 2006 et a pris conscience du drame des enfants de rue. Dans le cadre des activités de son organisme, Enfants-Retour, elle vient d’escalader le mon du Kilimandjaro afin de sensibiliser d’autres personnages à la situation des enfants de rue.

Elle a hissé le bicolore haitien au pic de la montagne. Sa démarche est plus qu’honorable. Espérons maintenant que les résultats escomptés vont suivre.

celine3.jpg

12

Le Roi H. Christophe

Le Roi H. Christophe

  • Album : Channmas se pa m!
    <b>vueduchampdemars.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Un jour de moins

décembre 2017
D L Ma Me J V S
« mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Haiti Debout

Haiti Debout

Un pays aux milles couleurs

Un pays aux milles couleurs

Sans-souci

Sans-souci

Haiti Chérie

Haiti Chérie


Inexpliqué |
luoran |
Chez Florence |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jean-Charles Tassan Sup de ...
| RESSOURCES DOCUMENTAIRES
| dracus